Vous êtes convaincu de la nécessité de mettre en place un PIM dans votre entreprise. Et vous avez également bien mesuré les avantages d’une solution PIM. C’est parti, vous allez vous lancer !

Maintenant, vous allez devoir choisir une solution PIM. Mais laquelle choisir ? Voici quelques conseils pour vous aider à bien choisir la solution PIM qui vous convient !

Conseil n° 1 pour choisir un PIM : choisissez le PIM qui répond à vos besoins

Pour bien choisir un PIM, vous devez dans un 1er temps lister toutes les fonctionnalités dont vous aurez besoin, en étant le plus exhaustif possible :

  • fonctionnalités PIM (Gestion des Informations Produits),
  • fonctionnalités DAM (Gestion des Médias),
  • fonctionnalités de publication papier.

Ensuite, le plus simple est de tester vous-même quelques solutions et de vérifier que vos besoins sont bien couverts. Si vous pouvez tester avec vos données produits, c’est encore mieux.

Conseil n° 2 pour choisir un PIM : sélectionnez une solution PIM ergonomique et intuitive

L’ergonomie de la solution PIM que vous allez retenir est essentielle. Une bonne ergonomie  favorisera l’embarquement des équipes et limitera les coûts et temps de formation.

Pour bien tester l’ergonomie d’une solution, préparez des scénarii types (user cases) et déroulez ces scénarii dans la solution. Les scénarii devront être adaptés selon les profils des utilisateurs. 

Par exemple, vous pouvez tester et vérifier comment un chef de produit pourra facilement trouver un produit et modifier une caractéristique de ce produit. Ou comment un data manager pourra facilement réparer des erreurs de données et les corriger (ou les faire corriger).

modèle de cahier des charges PIM

Besoin d’aide pour définir le périmètre de votre projet PIM / DAM / PUBLICATION ?

Conseil n° 3 pour choisir un PIM : testez les solutions avec vos données produits

Pour sélectionner un PIM, n’hésitez pas à tester les solutions PIM avec vos propres données produits. Cela vous  permettra de mieux vous projeter dans l’utilisation de la solution. Vous pourrez également vérifier que la solution intègre correctement vos produits, avec leurs particularités.

Conseil n° 4 pour choisir un PIM : retenez une solution PIM qui vous donnera de l’autonomie 

Afin de limiter les coûts de services (TMA) après le passage en production et de vous apporter plus de réactivité, vous devez avoir la main sur le paramétrage et l’administration de votre PIM. Donc, les fonctionnalités essentielles doivent être accessibles sans intervention de votre service informatique ou du prestataire qui intégrera la solution. 

Vérifiez par exemple que vous pourrez facilement créer des indicateurs de mesure, paramétrer des workflows, automatiser des imports ou exports.

découvrir et tester un PIM

Les Ateliers du PIM

  • vous voulez découvrir une solution PIM ?
  • vous voulez vous initier à la gestion de l’information produits ?
  • vous voulez préparer votre projet PIM ?
  • vous voulez échanger avec nos consultants  ?

Alors Les Ateliers du PIM sont faits pour vous !

Conseil n° 5 pour choisir un PIM : la solution PIM doit s’intégrer dans votre écosystème

Votre solution PIM ne va pas vivre seule. Elle va être intégrée dans votre écosystème et être interfacée à votre ERP, à votre site e-commerce, à vos logiciels métiers…

Contrôlez bien que la solution PIM que vous allez choisir est bien compatible avec vos différents outils. La plupart des solutions PIM proposent aujourd’hui une API ou des fonctionnalités d’import/export paramétrables et automatisables.

Conseil n° 6 pour choisir un PIM : comparez bien tous les coûts des solutions PIM

Enfin, pour bien choisir un PIM, il va bien falloir à un moment parler d’argent…

Pour bien comparer le budget selon différentes solutions PIM, vous devez intégrer tous les coûts dans votre estimation :

  • coûts fixes (licences, mise en place du projet),
  • coûts récurrents (abonnements, hébergement, TMA).

Certains éditeurs PIM proposent également des tarifications variables selon le nombre d’utilisateurs, le nombre de produits, le nombre de canaux, le nombre de langues… Il vous faut bien sûr intégrer ces coûts variables dans votre estimation, à court et moyen terme.

Etant donné les différents modes de tarification des éditeurs, faites une projection sur 3 ou 5 ans.  Cela vous permettra de comparer plus facilement les différentes solutions.

Pour échanger avec nous sur votre projet PIM

Politique de confidentialité

11 + 4 =