Interview de Denis ROSE, E Business & SAP MDM 7.1 Consultant chez ANTALIS, sur le projet nextPage© :

Bonjour Denis, dans quel contexte a été mis en place nextPage© ?

L’acquisition de nextPage© s’inscrit dans l’extension du projet de mise en place de SAP MDM chez Antalis en 2009-2010, pour permettre la gestion du contenu marketing des sites web e-commerce d’Antalis.

Dans une 1ère étape, nous avons commencé à agréger dans MDM du contenu marketing (structures de catalogues, articles, textes, logos, pictos, etc..), destiné au web. Assez rapidement, le marketing s’est rendu compte qu’il devait continuer à maintenir en parallèle des données pour produire des catalogues papier. Et malgré ses performances en matière de gestion des master data, MDM n’est pas vraiment orienté pour des utilisateurs de type chefs de produits marketing.

L’objectif du projet était donc de mettre en place une solution permettant de réviser facilement le contenu marketing géré dans MDM et de publier les catalogues papier en automatique.

Comment s’est fait le choix de la solution nextPage© ?

Le choix de nextPage© s’est fait dans le cadre d’un appel d’offre au cours duquel un certain nombre de solutions françaises et internationales ont été consultées et comparées.

Les autres solutions semblaient plus correspondre à des solutions de publication de catalogues à durée de vie limitée, type prospectus promotionnel. Or, les catalogues d’Antalis pour l’instant rassemblent le référentiel produits, avec une structuration plus ou moins figée, pour une durée d’environ un an. Et Antalis était dans une optique de publication automatique de ses catalogues, à laquelle ne répondaient pas bien ces outils.

Nous devions trouver une solution s’interfaçant avec notre solution MDM et qui puisse permettre la révision de données marketing ainsi que la publication automatique des catalogues papier. Avec nextPage©, Antalis a ainsi pu mettre en place des processus structurés tout en gardant une interface utilisateur conviviale, qui est aujourd’hui appréciée par l’ensemble de nos utilisateurs.

L’offre nextPage© s’est également démarquée par le planning, la charge et le coût de l’implémentation.

Un dernier point important dans le choix de la solution fut la capacité de 3c-evolution de produire une maquette précise et aboutie avec des vraies données d’Antalis.

Quelles sont les grandes étapes du projet ?

Nous avons commencé à travailler le modèle de données et la définition des interfaces entre MDM et nextPage©. Sur ce point, nous avons avancé en deux étapes : une première étape de développement et tests pour aboutir à des interfaces fonctionnelles, et une seconde pour revoir certains aspects du modèle de données pour arriver à une solution aboutie.

Une fois cette étape passée, le reste du projet s’est déroulé relativement rapidement sur la partie PIM (Product Information Management) et la partie implémentation de la solution.

La deuxième grande étape concerne les templates (modèles de mises en page) et la publication. 3c-evolution a su apporter le conseil nécessaire pour atteindre le niveau d’automatisation élevé demandé par Antalis. Aujourd’hui, le niveau de qualité de publication des pages est très satisfaisant pour les équipes catalogues.

En quoi consiste le déploiement de nextPage© dans les filiales ?

L’objectif était de mettre à disposition des filiales une solution centralisée et partagée, pour faciliter la création des catalogues papier.

Nous avons choisi deux pays pilotes pour le déploiement de la solution nextPage©. Nous voulions nous assurer avec ces deux pays que nous couvrions la totalité des catégories de produits du catalogue d’Antalis et que nous allions couvrir également un certain nombre de sujets liés en particulier aux modèles de prix utilisés chez Antalis.

Ensuite, nous avons élargi le périmètre du déploiement à six pays en définissant et mettant en place un jeu de caractéristiques de produits et des gabarits communs à tous ces pays.

Dans les outils centraux comme MDM et nextPage©, nous gérons la structure des catalogues qui est partagée par les pays. Nous en avons profité pour harmoniser les caractéristiques qui définissent les catégories de produits. Désormais, nous pouvons donc déployer nextPage© et publier des catalogues filiales plus rapidement.

Nous nous sommes aussi assurés pendant l’appel d’offre et au démarrage du projet que nous pourrions déployer nextPage© dans l’ensemble des langues du groupe (chinois et russe entre autres), en fonction des besoins spécifiques de ces pays.

Dans quel délai a été mis en place nextPage© ?

Globalement, il a fallu neuf mois pour mettre la solution en production, avec des interfaces fonctionnelles et des templates aboutis.

En quoi consistent les encarts de publicité ?

Dans le cadre de l’appel d’offre, Antalis souhaitait pouvoir gérer automatiquement des modules publicitaires, qui sont insérés dans certaines pages des catalogues papier, selon le contexte des pages. 3c-evolution a proposé de travailler en co-développement sur ce sujet, pour aboutir à la création et à l’intégration d’un module de gestion des encarts publicitaires dans nextPage©.

Pourquoi avoir choisi le module de publication des catalogues interactifs de nextPage© ?

Le catalogue interactif s’intègre complètement dans les services que nous souhaitons offrir à nos clients, entre le catalogue imprimé et le catalogue web-shop. Il est le reflet d’un catalogue papier à un moment donné, et peut-être mis à jour régulièrement sans être diffusé au format papier. Certains de nos clients s’impriment un catalogue personnalisé à partir de ce catalogue interactif, et l’impact marketing est fort.

En quoi consiste le module Export Tool ?

C’est la troisième brique du projet MDM – nextPage©, qui permet à des partenaires ciblés de réaliser eux-mêmes des exports de données paramétrables, via une application Web interfacée à nextPage©.

En plus des fonctionnalités de base de nextPage© (PIM et publication), 3c-evolution a été retenu pour sa capacité à développer autour de la solution ce module destiné à produire des exports de données pour une cible de clients particuliers.

Quels sont les gains estimés ?

Les filiales sont maintenant capables de publier un mini-catalogue en quelques jours plutôt qu’en quelques semaines. Un pays divise au moins par deux le temps consacré à la création d’un catalogue jusqu’à la signature du BAT (Bon à tirer).

Ce projet change également notre vision de production des catalogues : auparavant, la difficulté à produire un catalogue aboutissait à la décision de produire un « Big Book » de 750-800 pages. Désormais, il est plus facile de publier un catalogue, et nous envisageons maintenant plutôt plusieurs petits catalogues par an, sur des périmètres plus adaptés à nos besoins et à la typologie des clients.

Quelles sont les évolutions envisagées ?

A moyen-long terme, il est possible que le « Big Book » disparaisse au profit de plusieurs petits catalogues, aux durées de vie beaucoup plus courtes. Nous pouvons envisager deux types de catalogues : des catalogues personnalisés à nos clients et des catalogues promotionnels.

Pour finir, quelques mots concernant 3c-evolution : les équipes se sont bien intégrées au projet et ont bien compris l’entreprise qu’est Antalis, son métier, son fonctionnement  et ses contraintes. Nous sommes désormais dans un mode de collaboration étroite.

Merci, Denis, et à bientôt !

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. ou En savoir plus

Gestion de vos préférences sur les cookies

Données Statistiques

Aident les personnes en charge du site à comprendre comment les utilisateurs interagissent avec le site internet en collectant leurs données de manière anonyme.